Entre voir

Mise en REBUS


Entre deux
Page suivante
J’ai repensé au rébus de la revue « a on VI  TABOU TOU TOU » et à la phrase de Papa hier matin :   « C’est la tuile ! Le bosse de ma boîte a mis la clef sous la porte ! Et en plus il tombe des cordes. » et aussi au dernier cours de mathématiques sur les tableaux de proportionnalité. 

Je continue à me sentir une Champollion en herbe. Je me dis « Regarde ce qui est pareil ! Regarde ce qui se ressemble ! » Je ne vois pas. Enfin, pas encore. Je ne vois pas encore. En rentrant à la maison, j’ai remarqué une affiche que Maman avait mise dans l’entrée où  il y a le mot « REBUS » gravé dans le bois.
 
Rébus de Jacques Poirier
  « Pourquoi, ai-je demandé à Maman, y-a-t-il écrit REBUS sur cette affiche ? ». Et elle m’a montré que sur le haut de la carte il est écrit : « Pôle Vers l’Aisne » ce qui fait penser à Paul Verlaine le nom de l’auteur du poème écrit en haut à droite.  
  Que de mystères. Comment font-ils tous pour percer ces mystères ? Comment décrypter les rébus ? Comment Maman comprend-elle la phrase de Papa sur « les bosses et les boîtes »  ? Comment remplir le tableau de proportionnalité ?    
Si 7 = 12 -5 est-ce que sous le 7 je dois écrire 30 – 12,5 = 17,5 ? Comment en être certaine ? Si 2 x 30 = 60, est-ce que je dois écrire 27 x 2 = 54 ? 
  Il me semble avoir vu quelque chose de ressemblant dans le manuel des Castors Juniors  Alors, j’ai  dessiné, comme Riri les longueurs indiquées dans l’exercice et j’ai pu vérifier qu’à 7 carreaux en bas la hauteur est bien de 17,5 carreaux. Ouf.
 
  C’était bien une question de ressemblance. Reste la phrase de Papa :  « C’est la tuile ! Le bosse de ma boîte a mis la clef sous la porte ! Et en plus il tombe des cordes. »

Cartoon Camel

Je donne ma langue au chat et je demande à maman qui me répond : « C’est une façon de parler. C’est un langage imagé. Papa a voulu dire qu’il avait un gros ennui, comme si il avait pris une tuile sur la tête. Le boss, et non pas la bosse, c’est son patron et la boite c’est l’entreprise où il travaillait, que le patron vient de fermer. La porte de l’entreprise est fermée. Papa est au chômage. Et en plus il pleuvait fort, hier. Mais cela tu l’avais compris. Demande à ton prof de français de t’expliquer ce qu’est un langage imagé et ce que sont les comparaisons que l’on appelle des métaphores. » Papa qui avait écouté, a ajouté : « Oui, mais prends garde à ne pas prendre tout cela au pied de la lettre ! » Ah ! La, la. Papa et ses mises en garde ! J’ai bien l’impression qu’il se répète.
Entre voir
Entre deux
Page suivante