Écriture des nombres

Ensembles de nombre Compendium lycée


Mercurique
Page suivante
Lever le doute : j’étais dans l’incertitude, ne sachant ni où j’étais ni où j’allais. Mais
  • « Je ne l’ai pas trouvé », «  Encore ! Tu ne l’as pas encore trouvé ! » préciserait mon père, comme à son habitude.
    Je ne l’ai pas trouvé, mais en revanche, je pense savoir ce que je cherche. Je cherche une méthode pour comprendre les cours et les exercices de math. Et cela ne saute pas aux yeux !
    Quand je rentre en cours de math, j’ai souvent l’impression d’être transportée dans un pays étranger où la langue parlée est tantôt proche de mon français et tantôt une langue étrangère. Dans Google traduction, pas d’onglet pour traduire le français en mathématiques, ni réciproquement des maths en français.
    Et cela n’est rien ! Quand je butine dans la médiathèque du lycée ou celle de la ville, je suis fascinée par le livre des neuf chapitres, le dictionnaire de Stella Baruk, …
    Le voudrais bien savoir ce que signifie e^{i\pi}+1=0 comme il est explique ici Le mathématicien aime bien être contredit. Et quand il est contredit, il oublie assez rapidement l’avoir été
    Qu’est-ce qui fait passer d’une idée à l’autre ?  Pourtant abstraire c’est supprimer de l’information
    Il s’agit moins d’observer, que de réfléchir avec des stratagèmes. « Soyons impossibles, demandons le réel »
  • Cela s’observe par exemple aussi dans le lapsus ou le mot d’esprit je l’ai imaginé et je me souviens de ce que j’ai imaginé. C’est comme si je me souvenais du futur. Un peu comme si cela allumait l’œil de l’esprit
    Si l’on ne comprend pas tout de suite, …
    Iona Vultur. Comprendre L’herméneutique et les sciences humaines. Inédit Essais Folio. (2017). p. 14 …en termes contemporains : la compréhension se fait d’habitude de façon « implicite », alors que l’interprétation est une activité explicite, réflexive. Par exemple l’interprétation consciente d’un texte approfondit le sens du texte que nous avons compris « silencieusement », « spontanément » lors d’une première lecture.
  • Ça commence comment, où, d’où viennent les maths, est-ce une invention, une découverte ?Distinguer « vérité » et « opinion » cf Bachelard Ça commence fort dès l’antiquité:
c’est en raisonnant par l’absurde qu’on prouve qu’un nombre est irrationnel ! Et les exercices concernés les caractères de divisibilité. À ce sujet il convient de regarder (Rendre une fraction irréductible – Troisième) : Mais pourquoi le prof parle-t-il de ces 2 sujets ? En cherchant un peu, on peut supposer qu’il projette de parler du raisonnement par l’absurde que l’on utilise pour montrer que $\sqrt{2} \notin \mathbb{Q}$ Tu peux te préparer en cherchant à comprendre cette vidéo de terminale qui reprend ce sujet du programme de seconde. http://pagesped.cahuntsic.ca/sc_sociales/psy/methosite/consignes/style.htm
Écriture des nombres
Mercurique
Page suivante