Logarithme

Ouverture


Plus ou moins
Page suivante

Je m’aperçois que je pense !

Cela fait douze ans que je suis sur terre et c’est seulement maintenant que je m’aperçois que je pense.

Je me surprends à penser : je m’en étonne et je le remarque. Et même, maintenant, je peux le marquer dans mon blog : pour mes douze ans, mon père m’a offert un notebook et m’a ouvert un blog. Je vais me découvrir ; je vais essayer de (presque) tout dire, d’écrire ce qui n’est pas (encore) écrit, de me révéler. Je suis en cinquième et notre prof de maths nous a donné un exercice d’histoire. C’est bizarre de faire des maths avec de l’histoire. C’était un peu comme à la primaire, du temps de Madame Amond, avec la frise suspendue sous les fenêtres de la classe. Mais cette année les frises étaient toutes petites et à chaque apparition il fallait placer un événement, par exemple  :
« À quelle date Socrate commence-t-il à enseigner à Athènes ? »
et puis ensuite il fallait lire un dessin de thermomètre avec des toiles d’araignée. Pourquoi donc y a-t-il cette bestiole ?
 
et puis, les questions d’histoire ont disparu, le thermomètre aussi, ainsi que l’ascenseur; il fallait seulement deviner un nombre
 
et là, j’ai commencé à trouver que tout cela avait un air de ressemblance, le prof devait avoir une idée derrière la tête. Mais laquelle ?
 
Le mystère s’épaissit ; on aurait dit que je devais deviner la ressemblance.
J’entends souvent dire « c’est comme… », pas seulement en cours de maths. Déjà l’année dernière, en sixième avec Monsieur Aleffin quand nous avions dessiné des formes symétriques :
Il fallait réfléchir pour trouver les formes en miroir et comprendre que pourtant rien ne changeait, ni les distances, ni les angles. C’était du « pareil au même », comme disait maman, et pourtant différent : les bonshommes se font face, et b n’est pas d, p n’est pas q… La semaine suivante, Monsieur Aleffin nous a demandé de mener l’enquête pour retrouver l’axe perdu.La Géométrie Autrement à la recherche de l’axe perdu… La symétrie axiale : mode d’emploi.
 Tout cela m’amusait un peu. Mais cette année, la symétrie centrale a fait son apparition.
 

C’était toujours du « pareil au même », sauf que ce n’était pas pareil puisque l’axe avait vraiment disparu et qu’il ne restait qu’un point. Papa dit que je dois réfléchir et me concentrer. J’ai l’impression qu’il plaisante.

Je me sens un peu dépaysée, comme aux dernières vacances où nous sommes allés en Angleterre et où j’ai vu les voitures rouler à contre-sens. Je ne me sens pas tout à fait en pays de connaissance. J’aimerais bien « tout comprendre » mais j’ai bien peur que quelque chose m’échappe. Je voudrais bien m’y retrouver mais, pour l’instant, je me demande ce que tout cela cache. Enfin, je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire, mais je me comprends. Peut-être ne faut-il pas trop espérer. On verra sans doute plus clair demain.
Logarithme
Plus ou moins
Page suivante