Diviseurs et multiples

Base


Droites du plan
Page suivante
Papa m’a invitée à regarder une vidéo puis à réaliser, avec son aide, une expérience :
Une tige métallique est fixée rigidement à l’une de ses extrémités. L’autre extrémité de la tige métallique repose librement sur le bois d’un coton tige posé sur un support. Une languette de papier rouge fixée au coton tige sert d’aiguille indicatrice. Un chauffage à gaz sous la tige métallique permet de la chauffer. On voit alors l’extrémité de l’aiguille de papier s’incliner vers la gauche.
Ceci prouve que la tige métallique s’allonge puisque son frottement sur le coton tige crée une rotation de celui-ci autour de son axe entraînant l’aiguille de papier. En chauffant une barre de longueur L₁, elle va se dilater et mesurera finalement la longueur L₂. Si maintenant nous laissons refroidir la tige métallique, l’index de papier revient à sa position initiale indiquant, de ce fait, que la tige reprend sa longueur initiale correspondant à la température ambiante. L’allongement, c’est-à-dire la différence entre L₁ et L₂ (∆L = L₂ – L₁) dépend de la différence de température de la barre et de la matière qui constitue la barre. Papa m’a dit que ∆L se lisait «delta» L, parce ∆ est une lettre grecque.
Je me suis souvenu de mon exercice de 5ème sur les thermomètres. Le thermomètre fonctionne comme cette tige de métal quand il fait chaud, il est haut dans le tube et quand il fait froid, il est bas.
Les animaux aussi perçoivent la température et en hiver ils se protègent. Nous sommes aussi sensibles à la température : la neige est froide et le soleil est chaud.
Mais parfois il nous arrive d’être bernés, c’est encore mon voisin qui m’a montré cette tromperie. Et, là je me suis demandé si le thermomètre pouvait mentir Curieuse idée, non ? Peut-être que le tube n’est plus à sa place devant les petites lignes, ou les toiles d’araignée cachent une partie des indications !  
Répondre aux questions Kafka
Diviseurs et multiples
Droites du plan
Page suivante