[include id= »1″ title= »Entete_Mathilde »]

« Allez, on embarque ! », dit Monsieur Berlue, en nous faisant signe de passer devant lui.

Finies les vacances, cette année je suis en quatrième Nautilus, « on va faire du travail en profondeur ! », ajoute-t-il avec un sourire accueillant. Il sera notre professeur d’art plastique jusqu’en juin. 

Après  le brouhaha de l’entrée en classe, commence le rituel des fiches individuelles, puis les conseils et mise en garde à propos des bavardages et du désordre intolérable.

Il nous propose de réaliser, au cours de l’année, une sculpture sur le thème de l’infini. Et il nous explique qu’il est possible de compter sans arrêter encore et encore et que l’on dit « jusqu’à l’infini ». Je ne comprends pas bien : comment peut-on aller jusqu’à l’infini, puisqu’on peut compter toujours sans y arriver. En plus, comment peut-on faire une sculpture avec l’infini ? Nous verrons bien.

Enfin pour terminer cette première heure, il nous montre un vidéo sur un musée du Nord :

 

Et maintenant, on change de classe, direction la salle 403 où Madame Coluthe nous rejoint. Elle sera notre prof de français et nous parlera de grammaire et d’orthographe. On parlera aussi, dit-elle, de Voltaire,  de Victor Hugo, Poe et d’autres dont j’ai oublié les noms. On fera aussi du théâtre et on lira probablement L’Avare de Molière et Cyrano de Bergerac.

 Cet après-midi c’est Monsieur Bozon qui nous accueille. Comme l’année dernière, nous aurons maths avec lui. Et déjà il nous propose une activité de calcul mental. Il s’agit d’un jeu avec des cartes.

 

1
1
À la campagne, dès l'arrivée de la foire,
tout le monde s'agite (sauf les vaches, bien sûr).
2
2
Cette année, un nouveau jeu « Le quinze vainc »,
occupe l'allée centrale du champ de foire.
3
3
M. Carton : Par ici, bonnes gens ! Les règles du jeu sont simples.
Il suffit de choisir une carte à tour de rôle
et de faire un total de 15 avec trois cartes.
Peu importe qui commence !
4
4
Mme Blanche commence. Elle prend le 7.
5
5
C'est au tour de Mr Carton. Il prend le 5
6
6
En prenant le 6, Mme Blanche, espère pouvoir prendre ensuite le 2....
7
7
Mais M. Carton devine l'idée de Mme Blanche et prend le 2
8
8
Puisque le forain totalise 7, Mme Blanche prend le 8,
et M. Carton, le 1, ce qui termine la première phase.
9
9
Deuxième phase : chacun possède trois cartes. C’est maintenant l’étape des échanges. À son tour, chaque joueur remplace obligatoirement une de ses cartes par une du talon ; l’objectif, étant toujours de totaliser 15 points au moyen de 3 cartes, Mme Blanche, échange son 8 avec le 3
10
10
Mme Blanche se rapproche de l'objectif et totalise 16. M. Carton rend le 2
11
11
qu'il remplace par le 9.
Ce qui lui assure un total de 15
12
12
Le maire du village était fasciné par le jeu. Après avoir longuement observé, il conclut que le forain avait utilisé un système qui le faisait gagner à coup sûr (sauf quand il voulait bien perdre.)
13
13
Le maire resta éveillé toute la nuit pour trouver le système.
14
14
Soudain, il sauta du lit. Le maire : haha ! Je savais bien qu'il y avait un truc.
J'ai compris comment il procède. Il n'est vraiment pas facile de gagner contre lui.
15
15
Comment le maire comprend-il le problème ? Si vous le découvrez,
vous saurez comment jouer au quainze vainc avec vos amis sans jamais perdre.

[include id= »2″ title= »Bas_Mathilde »]


Commentaire

Abord_old — Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML tags allowed in your comment: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>